Le séminaire Jeunes Chercheurs

Le séminaire Jeunes Chercheurs a été créé en 2008, conjointement par la Société d’Études Anglo-Américaines des XVIIe et XVIIIe siècles (SEAA XVII-XVIII) et par la Société Française d’Étude du XVIIIe Siècle (SFEDS). L’objectif est de donner la parole aux doctorants et aux récents docteurs, qui n’osent pas toujours intervenir dans les grands colloques internationaux. Ce séminaire leur permet d’entrer en contact avec  des collègues d’une autre discipline, de présenter leur recherche et d’en discuter, de s’entraîner à la prise de parole en public. Il est, en outre, souhaité de renforcer chaque fois la pluridisciplinarité, en invitant des intervenants d’autres disciplines : histoire, philosophie, droit, esthétique, autres langues vivantes…

 

Cette rencontre, annuelle, tourne d’une université à une autre, accueillie par les Écoles Doctorales et par les centres de recherche locaux. Elle s’est déroulée  d’abord  à Paris 3, puis à  Lille 3, à  Clermont-Ferrand, à  Lyon 2; cette année 2013, ce sera à Bordeaux 3 et sont déjà programmées les sessions de Strasbourg en 2014, Aix en 2015, Nantes en 2016…

 

Si la formule rencontre ce franc succès, c’est qu’elle répond à une attente. Elle correspond à un besoin chez les doctorants, elle renforce la politique de recherche des établissements partenaires par le soutien qu’ils apportent ainsi à la mobilité des jeunes chercheurs et à la pluridisciplinarité. De plus, les meilleures des communications présentées lors de ces rencontres, sur l’un et l’autre siècle, sont publiées soit en ligne soit dans les revues et bulletins des sociétés et universités concernées. La valorisation de la recherche s’en trouve enrichie et  diversifiée.

 

Concernant le financement, les jeunes chercheurs ne déboursent rien. Leur voyage est pris en charge par leur École Doctorale et/ou par leur centre de recherche de rattachement. Quant à l’hébergement, il est assuré par l’institution d’accueil, qui se charge aussi de la publication des actes.

 

Heureux du succès rencontré  par cette initiative, nous souhaitons qu’elle se développe, se renforce, apporte aux participants les avantages escomptés lors de la création de ce séminaire ; et nous remercions chaleureusement tous ceux qui concourent  à sa mise en œuvre avec conviction, compétence et efficacité.

 

À propos de Rémy Duthille

Maître de conférences, civilisation britannique, Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3
Ce contenu a été publié dans Jeunes Chercheurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.