Dernier numéro de la revue XVII-XVIII: 79, Territoires de diplomatie / Territories of Diplomacy

Edward Hicks, Penn’s Treaty with the Indians, 1830-1840, oil on canvas © Google Art Project

Le dernier numéro en date de la revue XVII-XVIII, est maintenant disponible en ligne, sur le site de Open Edition : https://journals.openedition.org/1718/8870

Vous pouvez aussi consulter le sommaire sur la page dédiée au dernier numéro ici.

Prix de thèse 2022 : Remise du prix à Clara Manco

Le Prix de thèse de la Société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles a été décerné à Mme Clara Manco pour sa thèse intitulée 

“‘In Earnest or Jest’ : rire, pouvoir et politique dans les Comédies de la Restauration (1660-1688)”, préparée sous la direction d’Alexis Tadié et soutenue le 11 septembre 2020 à Sorbonne Université.

La cérémonie de remise du Prix a eu lieu le samedi 4 juin à 11h, dans le cadre de l’atelier XVII-XVIII du Congrès de la SAES à Clermont-Ferrand, en présence de la lauréate.

Le discours prononcé par le président du jury, M. Jean Viviès, est disponible ici.

Publication : “Dynamiques des héritages (XVIIe-XVIIIe siècles)”, Actes des JCC 2018

C’est avec une grande joie que nous vous annonçons la parution, sur le Carnet des Doctorants de la Société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, du premier volume des travaux issus des Journées annuelles des doctorants et jeunes chercheurs de la Société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, de la Société française d’étude du XVIIIe siècle et de la Société d’étude du XVIIe siècle, qui se sont tenues à l’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières (UMR 5186 CNRS / Université Paul-Valéry Montpellier 3) les 18 et 19 octobre 2018 sur le thème « Dynamiques des héritages (XVIIe-XVIIIe siècles) ».   

Le comité d’organisation de ces JDJC à l’IRCL se composait de Asmaa Aoujil, Luc Borot, Nora Galland, Linda Gil, Florence March, Stéphanie Roza, Franck Salaün et Jean-Pierre Schandeler.

Ce volume est le premier d’une collection à part entière ayant pour but de mettre en avant les travaux présentés au cours de ces journées, tout en leur conférant une valeur scientifique reconnue.

Les membres du comité de rédaction du carnet Hypothèses, Louise McCarthy, Alice Marion-Ferrand, Inès Ettaoui, remercient tout particulièrement Charlène Cruxent et Nora Galland qui ont coordonné ce numéro en collaboration avec Florence March, ainsi que le comité scientifique composé de : Anne Bandry-Scubbi, Florence March, Jean-Christophe Mayer, Ladan Niayesh, Anne Page, Nathalie Vienne-Guerrin et Catherine Volpilhac-Auger.

Appel à communications : Congrès de la SIEDS, Rome (3-7 juillet 2023). L’Antiquité et la construction de l’avenir à l’âge des Lumières

Atelier SEAA XVII-XVIII : Mythes et vision dans la sphère anglo-américaine durant le long XVIIIe siècle

Une version pdf de l’appel à communications est disponible ici.

Présentés traditionnellement comme des récits décrivant des genèses ou des fondations, les mythes sont intimement mêlés à la vision. Par les récits, les représentations dans les arts, mais aussi par les réinterprétations multiples et continuelles dont ils font l’objet, ils donnent en effet à voir des conceptions de l’humanité, de régimes politiques ou religieux, et révèlent des projets que l’on peut parfois qualifier de visionnaires.

Le lien entre mythe et vision est particulièrement intime dans la Grande-Bretagne du long XVIIIe siècle, à une époque où les nouvelles sciences expérimentales et le développement des techniques affinent, notamment grâce à Leeuwenhoek et Newton, le champ des connaissances sur la vision qui suscitent l’enthousiasme des élites pétries de culture antique. Voir, observer, regarder, découvrir, sont depuis la fondation de la Royal Society des activités qui aiguisent l’imagination et poussent à réfléchir sur les commencements, à confronter observation et discours sur les origines. Ils incitent à s’interroger sur les conséquences de l’imaginaire, du fantastique, voire à réinterpréter ou réécrire les mythes dans le nouveau langage visuel. Les révolutions britanniques et américaines des XVIIe et XVIIIe siècle ainsi que les changements dynastiques du XVIIIe siècle ont de surcroît constitué un terreau fertile à une interrogation, par le détour des mythes antiques, sur les origines nationales. Ils ont favorisé l’élaboration ou la critique de nouvelles projections idéologiques, sociales et politiques.

Du genre de l’utopie aux fabriques pittoresques des parcs anglais du XVIIIe siècle, en passant par les visions rêvées des essais périodiques, et par les représentations artistiques, –sculptures, fresques, peinture d’histoire, pièces de théâtre, médailles et pièces de monnaie – la période moderne explore et utilise de manière multiple et variée les relations entre imagination, vision et mythes antiques. C’est cette interaction et cette instrumentalisation que nous nous proposons de comprendre.

Voici quelques pistes non exhaustives d’exploration :

– les mythes antiques (romains, grecs, mais aussi égyptiens ou babyloniens) renvoient ils aux mêmes types de représentation visuelle et idéologique ?

– l’impact des sciences de la vision sur l’écriture et l’interprétation des mythes : ex : – les mythes antiques et la couleur ; l’optique et les mythes antiques.

– quels mythes ont fait l’objet de réécritures visuelles et pourquoi ? à quelles fins ? (fondation de Rome, enlèvement des Sabines).

– l’exploration de genres qui ont exploité les mythes antiques (le travesti, l’utopie, la vision rêvée, la tragédie, l’essai, l’histoire).

– les procédés d’écriture visuelle et leurs liens avec les mythes (l’allégorie, la métaphore, l’ekphrase).

– les mises en scène des mythes antiques.

– visualiser les mythes par la culture matérielle : ex : les mythes antiques et la/les mode (s).

– mobilisation des mythes antiques pour penser un ordre social autre, pour forger une identité nationale en devenir

– le lien entre regard et mythe : la place du spectateur face aux mythes antiques

– mythes, pédagogie et éducation

– mythes, satire, caricature

– mythes, vision et vulgarisation

– exploitation visionnaire des mythes

– mythes et vision politique

– mythes antiques et musées : exposition des mythes au XVIIIe siècle

– classes sociales et mythes antiques

– représentations genrées des mythes antiques

Les propositions de communication d’une longueur de 300 mots maximum sont à envoyer assorties d’une courte bio-bibliographie à claire.boulard[at]sorbonne-nouvelle.fr et à myriam-isabelle.ducrocq[at]parisnanterre.fr avant le 1er septembre 2022.

Colloque 2022 : Territoires de la diplomatie. Vidéos disponibles.

Les vidéos des différentes interventions du colloque annuel de la société, qui a eu lieu les 20 et 21 janvier 2022 derniers, sont maintenant disponibles sur un site hébergé par l’Université Toulouse Jean Jaurès. Vous pourrez donc retrouver les présentations en cliquant ici.

The presentations given during the conference on the 20th and 21st January 2022 are now available on a website of the University of Toulouse – Jean Jaurès. They can be accessed here.

Journée d’études hybride RCL/ MFO 29 avril 2022 : “Réécritures du théâtre classique français dans l’Europe de la première modernité (XVIIe-XVIIIe siècles)”

Le 29 avril prochain, une journée d’études en format hybride, coorganisée par l’IRCL et la MFO aura lieu.

L’affiche et le programme de la journée d’études sont disponible en version pdf ici.

9h15 Ouverture par Pascal Marty, directeur de la MFO,
Tristan Alonge, Christian Belin, Luc Borot et Florence March


Président de séance : Christian Belin
9h30-10h15 Andrew Hiscock (Bangor University, Pays de
Galles) : « “Tis to the Great Racine he owes his Play” : Charles
Johnson et le théâtre racinien au XVIIIe siècle »
10h15-11h00 Michael Hawcroft (Keble College, Oxford) :
« Bajazet de Racine et The Sultaness de Charles Johnson :
traduire les mots, traduire le mouvement »


11h00-11h15 Pause café


11h15-12h00 Tristan Alonge (Université de la Réunion /
MFO) : « L’Andromaque deux fois veuve de Crowne et Philips :
réécritures anglaises à la recherche du Racine perdu »


12h00-14h00 Déjeuner


Présidente de séance : Suzanne Jones
14h00-14h45 Luc Borot (IRCL, Université Paul-Valéry
Montpellier 3) : « Le Cid anglais de Joseph Rutter : les stratégies
extra-poétiques d’un traducteur courtisan »
14h45-15h30 Monica Pavesio (Università di Torino,
Italie) : « “Opere accomodate per la scena alla moda d’Italia”:
les toutes premières adaptations italiennes du théâtre tragique
français du XVIIe siècle »


15h30-15h45 Pause café


Présidente de séance : Marie-Noëlle Ciccia
15h45-16h30 Florence March (IRCL, Université Paul-
Valéry Montpellier 3) : « Du burlador au rake : parcours
européen de figures don-juanesques »
16h30-17h15 Jordi Bermejo Gregorio (Universat
International de Cataluna, Barcelona) : « “Comedies in
the French style” : the influence of French tragedy in the
development of Spanish theatre at the beginning of the 18th
century and in the theatrical polemic of the 18th century »


17h15-17h45 Synthèse et conclusions


18h30-19h30 Mélanges trans-Manche : Medical Scenes in
Molière and on the English Stage, spectacle des Edward’s Boys
mis en scène par Perry Mills

Comité scientifique
Tristan Alonge (MFO), Christian Belin (IRCL), Luc Borot (IRCL), Florence March (IRCL)
Lien de connexion à demander à ircl@univ-montp3.fr

CFP Journées Doctorant.e.s et Jeunes Chercheur.euse.s 2022

L’appel à communications pour les Journées doctorant.e.s et jeunes chercheur.euse.s de la société, qui ont pour thème cette année “Former, éduquer, instruire en France, dans les îles britanniques et en Amérique aux XVIIe et XVIIIe siècles” est désormais disponible.

Les journées auront lieu à Brest les 23 et 24 septembre 2022 et l’appel à communications se termine le 15 mai 2022.

L’appel à communications est disponible ici.

Société d’Études Anglo-Américaines des XVIIe et XVIIIe Siècles