Archives de catégorie : Colloques

La Société organise un colloque annuel, en janvier.

CFP: Crimes et criminels dans le monde anglophone aux XVIIe et XVIIIe siècles

Appel à contributions

Colloque international de la Société d’Etudes Anglo-Américaines des XVIIe et XVIIIe siècles (SEAA 17-18)

18-19 janvier 2019 Paris

Organisé par Mme Armelle Sabatier (Paris 2, Law and Humanities/CERSA UMR7106) et M. Bertrand Vanruymbeke (Paris 8, TransCrit, IUF)

We are grown old; I am come back to England, being almost seventy years of age, husband sixty-eight, having performed much more than the limited terms of my transportation […], and he is come over to England also, where we resolve to spend the remainder of our years in sincere penitence for the wicked lives we have lived.

Daniel Defoe, Moll Flanders, 1722

Criminelle de haut vol exilée en Virginie, le personnage de Moll Flanders incarne les figures mythiques des criminels façonnées à la fois par la littérature des dix-septième et dix-huitième siècles, mais aussi par la presse de cette période. L’univers des criminels, leur profil, leurs relations avec la presse de l’époque ont fait l’objet de nombreuses études qui ont tenté, au travers d’un travail d’archives, de saisir la réalité des hors-la-loi, des condamnés, réalité souvent exagérée et déformée par des dramaturges tels que John Gay qui immortalise le criminel Jonathan Wild dans The Beggar’s Opera (1728), par les romans à sensations (par exemple, Captain Alexander Smith’s History of the Lives of the Most Noted Highway-men, Foot-pads, House-Breakers, Shoplifters and Cheats, 1714) ou encore par certains journalistes complices de ces fameux criminels. Certains historiens ont récemment étudié la réalité de la déportation des criminels anglais, écossais et irlandais dans les colonies tels que G. Morgan et P. Rushton (Eighteenth-Century Criminal Transportation, Palgrave, Macmillan, 2003), Gwenda Morgan et Peter Rushton (Banishment in the Early Atlantic World. Convicts, Rebells and Slaves, Bloomsbury, 2013) ou encore Elodie Peyrol-Kleiber (Les premiers irlandais du Nouveau Monde: une migration atlantique (1618-1705), 2016), sans oublier les travaux de Roger Ekirch (Bound for America. The Transportation of British Convicts to the Colonies, 1718-1775, 1987)

A la croisée de l’histoire sociale, juridique, de l’histoire coloniale, des études littéraires et visuelles, ce colloque international a pour but de réfléchir à la construction mythique, voire fantasmée, de la figure du criminel, véhiculée à la fois par les genres littéraires (la tragédie domestique du XVIIe siècle, le roman du XVIIIe siècle, par exemple), la presse, les gravures, les récits de voyage, la correspondance des colons et des administrateurs, les représentations picturales ou encore les comptes rendus de procès qui ne sont pas toujours fiables à cette époque. Le travail d’archive pourrait également éclairer la réalité des activités criminelles, mais aussi les rouages des systèmes juridiques anglais et ceux des colonies.

On pourra s’intéresser, entre autres, aux thématiques suivantes :

  • Les liens juridiques entre les îles Britanniques et ses colonies. Quelle est la réalité d’un forçat ou d’un esclave à cette époque ? Correspond-elle toujours aux récits ou témoignages ?

  • la figure de la sorcière très présente à la fois dans la littérature, la presse ou les comptes rendus de procès de cette époque. Où se situe la limite entre la réalité de pratiques condamnables et le fantasme d’une femme maléfique ?

  • Est-ce que les représentations d’un(e) criminel(le) varient entre les hommes et les femmes ? Existe-t-il des mythes, voire un fantasme, de la femme criminelle, qui auraient été favorisés à la fois par la presse et la littérature de la première modernité, mais aussi par certains historiens contemporains ?

  • Les pirates, ces figures de l’entre-deux mondes, demeurent les criminels les plus ambigus, à la fois héros et antihéros transatlantiques.

  • Comment se dessinent et se construisent la topographie et la géographie du crime ? Outre la capitale du crime qu’est Londres, existe-t-il des réseaux de criminels en province, dans les autres nations, mais aussi dans les colonies anglaises, voire françaises, portugaises et/ou espagnoles ? Quel rôle ont pu jouer la littérature à sensation et la presse dans cette géographie du crime ?

  • Quels sont les apports méthodologiques de la numérisation des archives aux études récentes sur les crimes et la criminalité aux XVIIe et XVIIIe siècles ?

Les propositions sur les autres figures criminelles, telles que les voleurs, les prostituées, les meurtriers et autres, seront également les bienvenues.

Les propositions de communications, en français ou en anglais, assorties d’un titre, d’un résumé de 300 mots et d’une notice biographique, sont à envoyer à l’adresse suivante : seaa2019@gmail.com

La date limite est le 20 mai 2018

Call for Papers

Crime and Criminals in the Seventeenth- and Eighteenth-Century Anglo-American World

An International Conference of the French Society for Seventeenth and Eighteenth Century Studies on the Anglo-American World (Société d’Etudes Anglo-Américaines XVIIe et XVIIIe siècles SEAA 17-18)

Organisation: Armelle Sabatier (Paris 2, Law and Humanities/CERSA UMR7106) and Bertrand Vanruymbeke (Paris 8, TransCrit, IUF)

January 18-19 2019 Paris

Confirmed keynote speaker : Professor Trevor Burnard (University of Melbourne)

Abstract

We are grown old; I am come back to England, being almost seventy years of age, husband sixty-eight, having performed much more than the limited terms of my transportation […], and he is come over to England also, where we resolve to spend the remainder of our years in sincere penitence for the wicked lives we have lived.

Daniel Defoe, Moll Flanders, 1722

Returning from exile as a convict in Virginia, Daniel Defoe’s Moll Flanders embodies the mythical figure of the English criminals deported in the colonies, who were made popular by seventeenth- and eighteenth-century literature and the press. Archives have given access to criminals’ profiles, relationships and networks, enabling historians to draw a more accurate picture of their lives and activities that were distorted and refashioned in drama, such as John Gay’s The Beggar’s Opera (1728), featuring one of the leading figures of the underworld, Jonathan Wild, in sensational novels (e.g, Captain Alexander Smith’s History of the Lives of the Most Noted Highway-men, Foot-pads, House-Breakers, Shoplifters and Cheats, 1714) or in some reports by journalists who had connections with the underworld. Historians have also studied the deportation of English, Scottish and Irish convicts in the colonies (G. Morgan et P. Rushton (Eighteenth-Century Criminal Transportation, Palgrave, Macmillan, 2003, Gwenda Morgan and Peter Rushton, Banishment in the Early Atlantic World. Convicts, Rebells and Slaves, Bloomsbury, 2013, Elodie Peyrol-Kleiber (Les premiers irlandais du Nouveau Monde: une migration atlantique (1618-1705), 2016), Roger Ekirch (Bound for America. The Transportation of British Convicts to the Colonies, 1718-1775, 1987).

At the intersection of social, legal history, colonial studies, literature and visual culture, this international conference seeks to re-assess the mythical and imaginary constructions of the criminal figures in literature (e.g the 17th century genre of the murder plays, 18th century novels) the press, the visual arts, travel narratives/accounts or trial reports. Archives also prove to be an invaluable source of information to study criminal activities and the complex structures of the English legal systems and those implemented in the colonies.

Among the great variety of possible topics, participants may like to consider:

  • the legal relation between England and its colonies. How were convicts and slaves treated in these new territories over the period? Are narratives or accounts always reliable sources?

  • Witches are recurrently portrayed in varied media of the time, both literature and the press. What was the reality of these women’s imagined or supposedly illegal practices?

– Is there any variation in the way female and male criminals were portrayed in those days? May the press and literature, and even some contemporary historians, have distorted the representation of female criminals?

  • The figure of the pirates, travelling between different worlds and continents, remain highly ambiguous Anglo-American heroes and/or anti-heroes.

  • The geography of crime. Beyond the capital of crime that used to be in London, was there any criminal network in the rest of Britain and in the English colonies, maybe crossing the borders with other European nations such as France, Portugal and Spain? Did literature or the press account for this geography of crime?

  • What is the impact of new technologies on recent studies devoted to crime in the seventeenth and eighteenth centuries?

We would also welcome contributions on other criminals such as thieves, prostitutes, murderers or any other criminal figures and/or any other aspect of this subject.

Potential speakers are invited to submit a title and an abstract of 300 words along with a brief bio-bibliography to seaa2019@gmail.com

Deadline for submissions is May 20th 2018

Colloque 2016: Faire silence / Modes of Silence

Faire silence dans le monde anglophone aux XVIIe et XVIIIe siècles /

Modes of Silence in the Seventeenth- and Eighteenth-Century Anglo-American World

COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISÉ PAR LA SOCIÉTÉ D’ÉTUDES ANGLO-AMÉRICAINES DES XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES (SÉAA XVII-XVIII)

 

Université Paris Diderot – Paris 7

 

Téléchargez le programme / Download the programme

15-16 Janvier 2016

 

Vendredi 15 janvier 2016 (matinée)

Accueil à partir de 9h

9h30 Laurent Curelly (Université Haute Alsace) : présentation du thème du colloque

Séance 1 : Religious Aspects of Silence / Manifestations religieuses du silence

Présidence de séance : Anne Page

9h45 Jean-Jacques Chardin (Université de Strasbourg) : Silence et éloquence dans l’emblématique chrétienne de l’époque moderne : quelques exemples chez Peacham, Wither et Quarles

10h15 Cyril Selzner (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne) : “Silent Meeting, A Wonder to the World” : les premiers quakers et le bruit du monde

10h45 Discussion et pause

Séance 2 : Silence and Art / Le silence et l’art

Présidence de séance : Jean-Jacques Chardin

11h15 Angela Benza (Université de Genève) : “Speak that I may see thee” : Du silence à l’éloquence, le portrait de mascarade anglais (1600-1620)

11h45 Efrosini Botonaki (Hellenic Open University): Silence and Speech in the Stuart Court Masques

12h15 Pierre Dubois (Université François Rabelais – Tours) : Musique et silence dans The Wanderer de Frances Burney

12h45 Discussion

13h-14h30 Déjeuner libre

 

Vendredi 15 janvier 2016 (après-midi)

Présidence de séance : Laurent Curelly

14h30 Conférence plénière de Jean-Pierre Vander Motten (Ghent University) : ‘Considerately woven out of our selves’: the Attractions of Speech in Thomas Killigrew’s Comedies.

15h30 – 16h Discussion et pause

16h Assemblée générale

18h30 Cocktail

 

Samedi 16 janvier 2016

Séance 1 : Silence and Speech in Political and Social Contexts / Le silence et la parole: aspects politiques et sociaux

Présidence de séance : Jean Viviès

9h00 Vanessa Chaise (Université de Reims Champagne-Ardenne) : Charles Ier et la voix silencieuse de Eikon Basilike : le silence comme moyen d’expression

9h30 Michèle Lardy (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne) : “A Maid should be seen, and not heard”: of the attempts to reduce 17th-century English women to silence, and of the difficulty to do so, for “they have ripe wits and ready tongues”

10h Cornelia Dahmer (Technische Hochschule Köln / Cologne University of Applied Sciences) : “Still, however, it is certain, that young ladies should be more apt to hear than to speak”: Silence in Eighteenth-Century Conduct Books for Young Women

10h30 Discussion et pause

Séance 2 : Figures of Silence in Fiction / Les figures du silence dans la littérature

Présidence de séance : Pierre Dubois

11h Barbara Muller (Université de Strasbourg) : “She were a rose indeed, if she had but –” : aposiopèses et chasteté dans les romances de William Shakespeare

11h30 Ann Toner (University of Cambridge) : Speaking of Silence: Paralipsis and Its Paradoxes in Eighteenth-Century Fiction

12h Pierre Labrune (Université Paris-Sorbonne) :“So near her * * * *”: Silence and the Quarrel on the Obscenity of Laurence Sterne’s Tristram Shandy

12h30 Discussion et fin du colloque

 

 

Colloque 2015: Aurea Mediocritas

COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISÉ PAR LA SEAA XVII-XVIII

 

Maison de la recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle

Salle Claude Simon

4 rue des Irlandais

75005 PARIS

 

16-17 Janvier 2015

 

 

« Aurea mediocritas » : les classes moyennes dans le monde anglophone à l’époque moderne

 

Vendredi 16 janvier 2015 (matinée) : Aspects sociétaux

 

Accueil à partir de 9h

 

9h20 Alexandra Sippel (Université Toulouse 2 – Le Mirail) : présentation du thème du colloque

 

Séance 1 : Rang social et représentation

Président : Marie-Jeanne Rossignol

 

9h30 Anne-Claire Faucquez (Université Paris 2 – Panthéon-Assas) : « Être propriétaire d’esclaves dans le New York du XVIIe siècle : Une marque d’ascension sociale ou une pratique commune ? »

 

10h Emma Clery (University of Southampton) : « Mary Wollstonecraft and the Naturalness of the Middle Class »

 

10h30 Marie-Laure Massei-Chamayou (Université Paris 1) : « La ‘médiocrité dorée’ dans l’œuvre austénienne : des ‘middle ranks’ à l’émergence de la ‘middle class’ »

 

11h discussion et pause

 

 

Séance 2 : Réformes sociales

Président : Jean Viviès

 

11h30 Anne Brunon-Ernst (Université Paris 2 – Panthéon-Assas) : « The Utilitarian Man as the New Middle Classes: A Study of Normative Social Construction in Jeremy Bentham »

 

12h Isabelle Sicard (Université Paris – Diderot) : « L’implication populaire du Massachusetts dans le processus de ratification constitutionnelle »

 

12h30 Discussion

 

12h45-14h30 Déjeuner libre

 

Vendredi 16 janvier 2014 (après-midi)

 

Président : Anne Bandry

14h30 Conférence de Jeremy Black (University of Exeter) : « ‘Aurea mediocritas? – The Middling Sort of People in the Eighteenth-Century English-Speaking World »

 

15h30 – 16h pause

 

16h Assemblée générale

 

18h30 cocktail (lieu à confirmer)

 

 

 

Samedi 17 janvier 2015 (matinée) : Aspects esthétiques et philosophiques

 

Séance 1 : Histoire des idées

Président : Suzy Halimi

 

9h00 Giuliana Di Biase (University Gabriele d’Annunzio – Chieti-Pescara) : « The Concept of ‘mediocritas’ in John Locke’s Thought »

 

9h30 Annie Léchenet (Université Lyon 1) : « Jefferson : l’‘honnête industrie’, ‘principe de société’ nécessaire à la république »

 

10h Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris – Diderot) : « Benezet and France: the Influence of a Little Man of Modest Means, and the Appeal of a Simple Life »

 

10h30 discussion et pause

 

Séance 2 : Loisirs et vie quotidienne

Président : Alexandra Sippel

 

11h Pierre-François Peirano (Université de Toulon) : « ‘A Ploughman on his Legs is Higher than a Gentleman on his Knees’ : la représentation des classes moyennes dans le Poor Richard’s Almanac de Benjamin Franklin

 

11h30 Pierre Dubois (Université François Rabelais – Tours) : « Porous Places: Music in the Pleasure Gardens and Social Ambivalence »

 

12h Ariane Fennetaux (Université Paris – Diderot) : « ‘Tied around my middle, next to my smock’: Pockets and Propriety, a Material Culture Approach to Female Middle-Class Values and Practices »

 

 

12h30 Discussion

 

Déjeuner libre

 

15h-17h : visite guidée du Musée Nissim de Camondo, 63 rue de Monceau, 75008 PARIS

Colloque 2014: La mesure et l’excès

COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISÉ PAR LA SEAA XVII-XVIII

« La mesure et l’excès / Measure and Excess »

Paris, 17-18 Janvier 2014

 

Université Paris 4

Maison de la Recherche, 28 rue Serpente 75006 Paris

Salle D35

 

Vendredi 17 janvier 2014

Accueil à partir de 9h

 

Séance 1 : Esthétique (1)

Président : Guillaume Coatalen

9h15 Gisèle Venet (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), La mesure et l’excès: Horace et Ovide en conflit dans les esthétiques maniéristes et baroques?

9h45 Claire Bardelmann (Université de Lorraine), Un excès de mesures : complexité terminologique et constellation métaphorique de la « mesure » musicale anglaise au 17è siècle

10h15 Rémi Vuillemin (Université de Strasbourg), “Love with excess of heat”: reassessing Petrarchan excess in the late-Elizabethan and early-Jacobean periods

10h45 – 11h15 discussion et pause

 

Séance 2 : Esthétique (2)

 Présidente : Marie-Madeleine Martinet

11h15 Christine Sukic (Université de Reims Champagne Ardenne), “a true signe of a readie wit” : la colère entre mesure et excès

11h45 Aurélie Griffin (Université d’Angers, doctorante Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Melancholic Excess and Poetic Measure in Mary Wroth’s Pamphilia to Amphilanthus

12h15 Anne-Marie Miller-Blaise (Université Paris Sorbonne), Vehement Poesy : L’élégie et les codes de l’excès

 

12h45-14h30 Déjeuner libre

 

Vendredi 17 janvier 2014 (après-midi)

 Président : Jean Viviès

 

14h30 Conférence de Abigail Williams (St Peter’s College, Oxford):

A Brief History of Eighteenth-Century Modesty

 

15h30 – 16h pause

 

16h Assemblée générale

 

18h30 cocktail (lieu à confirmer)

 

Samedi 18 janvier 2014

 

Séance 1 : La Jeune Amérique (politique)

Présidente : Marie-Jeanne Rossignol

9h30 Anne-Claire Faucquez-Merlin (docteur Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis), La fondation de la Nouvelle-Néerlande : entre la mesure des excès et excès de mesures

10h Élodie Peyrol-Kleiber (docteur Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis), L’engagement : un système servile poussant à l’excès

10h30 Lauren Working (Durham University), Violating the Body and the Law: Cannibal Discourses in Jacobean England and America

11h discussion et pause

 

Séance 2 : La Jeune Amérique (esthétique)

Présidente : Isabelle Bour

11h30 Juliette Dorotte (doctorante Université Paris Sorbonne), Le premier roman américain, entre autocensure et excès

12h00 Michael Burden (New College, University of Oxford), Opera and the discourse of Luxury in 18th-Century England and America

 

Déjeuner libre

 

Après-midi

 

Séance 1

Présidente : Madeleine Descargues

14h Christophe Hausermann (docteur Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), “Of our Measure we have been debar’d” : De la démesure dans les récits d’apprentissage de Thomas Deloney, Richard Head et Francis Kirkman

14h30 Alexandra Sippel (Université Toulouse – Le Mirail), “Under a perfect government […] the earth would soon be overstocked”: measure and excess of population in a few eighteenth-century utopias

 15h Jeffrey Hopes (Université d’Orléans), Dating the world: the science of biblical chronology

 

15h30-16h discussion et pause

 

Séance 2

Président : Jeffrey Hopes

16h Nathalie Zimpfer (docteur Université Lyon 2), La mesure de l’excès : l’esthétique swiftienne de la satire

16h30 Damian Grant (University of Manchester), Smollett’s Travels between Measure and Excess

 

17h : clôture du colloque

Colloque 2013: Autour du rire

Autour du rire : discours sur le rire et représentations aux XVIIe et XVIIIe siècles en Angleterre et dans la jeune Amérique

 

Laughing Matters: Discourses on Laughter in 17th- and 18th-Century England and America

Société d'études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles

 

 

 

Colloque international – télécharger le programme en format PDF

Université Paris Diderot – Paris 7

Halle aux farines, Salle des thèses (580F)

9 esplanade Pierre Vidal-Naquet 75013 Paris ou 10-16 rue Françoise Dolto 75013 Paris

 

Plan général du site universitaire

Le colloque a lieu en Salle des Thèses (580 F), au 5e étage: voir le Plan des étages

Pour vous inscrire: Télécharger le bulletin d’inscription

 

 

Vendredi 18 janvier 2013

 

Matinée

 

Séance 1 : Rire et Satire politique

Président : Robert Mankin

9h30 Laurent Curelly (Université de Haute Alsace – Mulhouse) :

« “Ha, ha, ha”: Modes of Satire in the Royalist Newsbook The Man in the Moon »

 

10h Rémy Duthille (Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3) :

« À gorge déployée ? Rire et guillotine en Grande-Bretagne pendant la Révolution française »

 

10h30 Florence Grimaldi (Université de Corse) :

« Le rire comme arme de guerre : les représentations de Napoléon Bonaparte dans la caricature anglaise à la fin du dix-huitième siècle »

 

11h – 11h30 discussion et pause

 

Séance 2 : Rire et Bien/malséance

Président : Louis Roux

11h30 Rebecca Anne Barr (National University of Ireland)

« Bold and impudent things: laughter and unease in Richardson, Fielding and Collier »

 

12h Baudouin Millet (Université Lumière-Lyon 2)

« Le rire malséant dans les romans du dix-huitième siècle »

 

12h30 Patrick Muller (Friedrich-Alexander-University, Erlangen-Nürnberg)

« Seria Risu, Risum Seriis discutere: Shaftesbury and the Cultural (Ab)Uses of Laughter »

 

Déjeuner sur place : restaurant des professeurs de l’Université « Buffon »

Pour vous inscrire au déjeuner: Télécharger le bulletin d’inscription

 

Après-midi

 

Président : Franck Lessay

 

14h30 Conférence de Quentin Skinner
« Hobbes, laughter and civil conversation »

 

15h30 – 16h pause

 

16h Assemblée générale

 

18h30 cocktail (annexe)

 

 

Samedi 19 janvier 2013

 

Matinée

 

Séance 1 : Rire et Sterne

Présidente : Madeleine Descargues-Grant

9h Melanie Holm (Fordham University, New York)

« Wit without Offense: The Importance of Being Misunderstood in The Life and Opinions of Tristram Shandy, Gentleman »

 

9h30 Marion Lopez (Université Paris Diderot – Paris 7)

« Tristram Shandy et la catharsis comique »

 

 

10h – 10h30 discussion et pause

 

 

Séance 2 : Rire et Médecine

Présidente : Suzy Halimi

10h30 Sophie Vasset (Université Paris Diderot – Paris 7) :

« Medical laughter: Augustan satire in medical treatises »

 

11h30 Charlotte Holden (Northumbria University) :

« ‘Against the Spleen’: Sterne, Jest books and Treatment for Melancholy »

 

Déjeuner libre

 

Après-midi

Séance 1 : Rire et Théâtre

Président : Jean-Jacques Chardin

13h30 Pascale Drouet (Université de Poitiers)

« Shakespeare et Sibony : le rire dans The Winter’s Tale et The Tempest »

 

14h Aloysia Rousseau (Université Paris IV-Sorbonne)

« Offstage laughter: Restoration comedies and the female spectator »

 

14h30 Marie Claire Rouyer-Daney (Bordeaux 3) et Marc Martinez (Rouen) :

« ‘Laws for Laughing!’ : discours théorique et pratique théâtrale sur la scène comique du XVIIIe siècle »

 

15h30-16h discussion et pause

 

Séance 2 : Rire et Traduction

Présidente : Line Cottegnies

16h Marie-Alice Belle (Université de Montréal, Canada) :

« ‘A boyish kind of Pleasure’? Traduction et travesti en Angleterre dans la seconde moitié du XVIIe siècle »

 

16h30 Yen-Mai Tran-Gervat (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

« Traductions et interprétations des rires et sourires de Don Quichotte en Angleterre au XVIIIe siècle »

 

17h : clôture du colloque

Colloque 2012

Vous pouvez télécharger le Programme du colloque 2012 en fichier PDF.

La représentation de la France et des Français dans le monde anglo-américain des XVIIe et XVIIIe siècles
Affiche du Colloque 2012

Vendredi 20 janvier 2012

Matinée : Politique, histoire des idées

Séance 1 : L’influence de la France et des Français dans l’évolution des idées

Président: Alain Morvan

  • Pierre Besses (Université Toulouse – Le Mirail) : « Newton critique de Descartes : 1663-1690. Relecture latourienne d’une guerre des deux physiques modernes »
  • Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris-Diderot – Paris 7) : « Benjamin Franklin Bache et l’abolition de l’esclavage par la France, 1794-1796 »

Séance 2 : La perception de la France et des Français dans l’évolution de la politique

Président: Jacques Carré

  • Lawrence Aje (Université de Versailles – St Quentin en Yvelines) : « L’embrasement de Charleston à l’heure de la Révolution française et de Saint-Domingue, 1789 -1804 »
  • Laurent Cur elly (Université de Haute Alsace – Mulhouse) : « ‘The French, those Monkeys of Mankind’: France and the French as seen by the Commonwealth and Protectorate newsbook Mercurius Politicus »
  • Allen Reddick (Université de Zurich) : « The Insidious French Abroad: Thomas Hollis’s Alarms in the New World and the Old »

 

Vendredi 20 janvier 2012

Après-midi

Présidente: Suzy Halimi

  • Conférence de Claude Rawson: « War and the Epic Mania in England and France: Milton, Boileau and Mock-Heroic »
  • Assemblée générale

Samedi 21 janvier 2012

Matinée : La France et les Français perçus par les voyageurs (correspondances, récits de voyages)

Président: Jean Viviès

  • Natalia Neverova (Université de Limoges) : « La France du début du XVIIe siècle vue par un ambassadeur anglais : la correspondance de Thomas Edmondes »
  • Anne-Claire Faucquez (Université Paris 8 ) : « Réfugiés huguenots ou ennemis papistes : la représentation des Français dans la colonie de New York au XVIIe siècle »
  • Maud Guillon (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : « Entre gallophobie et gallomanie : la perception de la France chez les marchands américains en voyage, 1776-1815 »
  • Gérard Hughes (Université de Provence – Aix-Marseille 1) : « Gouverneur Morris, ou les ambiguïtés de l’universalisme révolutionnaire »

Après-midi : La représentation de la France et des Français dans les arts et la littérature

Présidente: Anne Bandry

  • Claire Labarbe (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : « La France et les Français dans les ‘livres de caractères’ anglais au XVIIème siècle : du caractère-type au stéréotype »
  • Cristina Paravano (Università degli Studi di Milano) : « The Representation of France and the French in the Theatre of Richard Brome »
  • Pierre Degott (Université Paul Verlaine – Metz) : « Enthousiasme, méfiance ou rejet ? L’influence de la Révolution française sur le répertoire lyrique de la scène britannique »
  • Aleksandra Kowalska (Université Charles de Gaulle – Lille III) : « La représentation de la morale, des sentiments et de la sexualité des Français dans les romans féminins britanniques du long XVIIIe siècle »